Retour à la recherche

Épichysis


Numéro d'inventaire :

26324

Dénomination / Titre / Désignation :

Épichysis

Date de création / Datation :

4e siècle av. J.-C.

Lieu de création :

Apulie

Matière :

terre cuite

Technique :

figures rouges rehaussées de blanc ; vernis noir

Mesures :

Hauteur en cm : 22,7 ; Largeur en cm : 12,6

Lieu de collecte :

Lucanie : Italie

Situation :

Non exposé

Description :

Figures rouges rehaussées de blanc sur fond noir. Sur le bas du col, une zone de languettes. Sur la panse : de part et d'autre de la base de l'anse, des palmettes. Une femme drapée, couronnée et parée de bijoux est à demi-étendue. Elle tient une couronne de fleurs dans la main droite et un xylophone dans la main gauche. Le corps du vase, cylindrique concave, porte un rameau. Deux mascarons en relief relient l'anse au col. Hélène Pierre, juillet 2004. Cette épichysis est intéressante à étudier mais le visage du personnage féminin, disparu, aurait été l’élément essentiel pour permettre une attribution. Il reste cependant les palmettes et la draperie du personnage pour le faire. De manière générale, la polymorphie du style de ce vase ne permet pas une identification claire et précise sauf si nous disposions d’une documentation riche concernant les épichysis italiotes. Si l’on s’intéresse au décor végétal, on remarque une certaine correspondance avec les épichysis suivantes : - Bonn, Akademisches Kunstmuseum, épichysis , n°110, CVA 3, p.58, pl.30.3-7. Attribué à un peintre du groupe de Liverpool, 340-320 av. De la même manière, la représentation du drapé féminin renvoie au vase suivant : - Tokyo, Musée Bridgestone 90, skyphos cantharoïde, Rvap p.635, n°331, pl.238.7-8. Groupe de Liverpool, 340-320 av.Mathieu Scapin,2012.

Image :

© Materia Viva

Musée :

Musée Saint-Raymond