Retour à la recherche

Balzac assis - statuette - réduction


Numéro d'inventaire :

75 1 1

Dénomination / Titre / Désignation :

Balzac assis
statuette
réduction

Auteur :

FALGUIERE, Jean-Alexandre-Joseph En savoir plus

Nom : FALGUIERE
Prénom : Jean-Alexandre-Joseph
Lieu de naissance : Toulouse
Date de naissance : 1831
Lieu de décès : Paris
Date de décès : 1900

Date de création / Datation :

1851-1900

Matière :

bronze

Technique :

fonte à cire perdue

Mesures :

Hauteur : 25 ; Largeur : 11.7 ; Profondeur : 15

Domaine / Discipline :

Sculpture

Situation :

Non exposé

Description :

Les hommes que l’on a statufiés sous la IIIème République étaient nombreux et variés. L’hommage à la souveraineté du Roi, à la gloire d’un chef militaire ou au charisme d’un saint fut rapidement évincé par une multiplication d’hommages aux politiciens, hommes de lettres, jusqu’aux petits notables locaux qui furent à leur tour magnifiés sur la place publique pour le rôle qu’ils avaient joué dans les progrès de la Société. Face à cette grande diversité de représentations, les sculpteurs ont été conduits à élargir leur répertoire d’attitudes et d’attributs afin de faciliter l’identification de leurs personnages. Pour ce bronze, en revanche, Falguière prit le parti d’une épuration totale de l’iconographie et des formes, qui fût mal perçue en son temps. Dans cette composition il adopte une mise en page nouvelle, réduisant le siège de Balzac à sa plus simple expression et supprimant tout autre accessoire. Ce dernier apparaît vêtu d’une robe d’intérieur dans une attitude méditative. Le traitement de la matière de façon grossière, réduisant la figure aux traits de caractère essentiels, nous renvoie à l’influence incontestable de Rodin. En effet, cette statuette est l’esquisse du Monument à Balzac dont Falguière reçut la commande en 1898 après que la Société des gens de lettres ait refusé le projet de Rodin. L’affaire provoqua de vives polémiques qui n’entachèrent pas l’amitié qui liait les deux sculpteurs. Si les critiques les opposèrent, ces artistes se respectaient. Ils réalisèrent d’ailleurs chacun respectivement le buste de l’autre suite à cette polémique « les opposant » autour du Monument. © Toulouse, musée des Augustins

Image :

© Photo Daniel Martin

Musée :

Musée des Augustins