Retour à la recherche

[Saint Thomas d'Aquin] - Plaque d'émail


Numéro d'inventaire :

9514

Dénomination / Titre / Désignation :

[Saint Thomas d'Aquin]
Plaque d'émail

Date de création / Datation :

17e siècle, 1er quart

Lieu de création :

Limoges

Matière :

Cuivre

Technique :

Email

Mesures :

Hauteur en cm : 11,2 ; Largeur en cm : 9,3

Domaine / Discipline :

Emaillerie

Situation :

Exposé

Description :

Saint Thomas d'Aquin (1225-1274), vêtu du manteau noir sur la robe blanche des dominicains, est représenté comme un jeune homme au doux visage sur lequel s'esquisse un sourire. Debout près d'une table, il s'apprête à écrire à l'aide d'une plume les pensées que semble lui souffler la colombe du saint Esprit. De l'autre main, il présente un ostensoir sur lequel figure un calvaire auquel répond un crucifix posé juste en face sur la table. Sur la poitrine, un grand médaillon éclatant fait référence à Arnaud de Brescia, dominicain italien qui eut la vision de Thomas portant une telle escarboucle en forme de soleil jetant des feux de toutes parts, référence à l'enseignement du saint éclairant l'Eglise. Le sujet représenté met en avant à la fois le rôle de l'enseignement et la glorification de l'ostie. Il est à mettre en relation avec le programme lancé par la contre-réforme pour lutter contre l'Eglise protestante. L'Eglise catholique réaffirme, entre autres, le dogme de l'eucharistie. Cette plaque est caractéristique des émaux limousins du XVIIe siècle, souvent de petits formats et représentant l'image d'un saint sur un fond uni. Elle est signé au revers des initales I.L. que l'on peut identifier à Jacques Laudier, membre de la famille Laudier qui domia avec les Nouailher la production de l'éamil à Limoges aux XVIIe et XVIIIe siècle. (MP Chaumet-Sarkissian)

Musée :

Musée Paul Dupuy