Retour à la recherche

Esculape - statuette


Numéro d'inventaire :

25627

Dénomination / Titre / Désignation :

Esculape
statuette

Date de création / Datation :

1er-2e siècle

Matière :

bronze

Mesures :

Hauteur en cm : 9,7 ; Largeur en cm : 4,8 ; Profondeur en cm : 2,5

Date de collecte :

XIXe s. ap. J.-C.

Lieu de collecte :

Muret : Haute-Garonne

Situation :

Exposé

Description :

Cette statuette représente le dieu de la médecine debout, prenant appui sur la jambe droite. La gauche, légèrement en retrait, repose sur les orteils. Les pieds sont nus. De la main droite il tend une patère, tandis que la gauche tient le bâton autour duquel grimpe un serpent, attribut habituel de ce dieu gréco-romain. Le corps est enveloppé de l'himation (manteau de laine). Celui-ci s'enroule à la taille, laissant la poitrine nue, puis passant dans le dos, retombe plissé sur l'épaule et le bras gauches. La tête amorce un mouvement vers la droite : elle est barbue. Une couronne de lauriers, dont les lemnisques (rubans) retombent sur les épaules, ceint la chevelure bouclée et abondante. Cette sculpture est d'une grande qualité ; elle reproduit les canons classiques et les conventions établis au Ve siècle avant notre ère. Mais elle s'en éloigne cependant par des proportions élancées, le mouvement qui anime le bras gauche et surtout l'équilibre ; celui-ci se réalise uniquement dans un savant balancement entre les deux pieds, le bâton ne jouant pas, en effet, un rôle de support. L'animation du corps est accentuée par le rythme du drapé, le jeu des courbes et des obliques qui laisse deviner l'anatomie. Enfin, le visage est tout à fait remarquable par son modelé poussé. Les effets d'ombre et de lumière provoqués par les saillies (sourcils, nez, menton barbu) et les creux (yeux, bouche) tendent à rendre ce visage expressif et empreint d'humanité. Tout ceci replace cette oeuvre dans un courant très hellénistique. Évelyne Ugaglia, 1999.

Image :

© Jean-François Peiré

Musée :

Musée Saint-Raymond