Retour à la recherche

[Montre octogonale signée PIRETTE à Beaune] - Mo...


Numéro d'inventaire:

18214

Dénomination / Titre / Désignation:

[Montre octogonale signée PIRETTE à Beaune]
Montre

Auteur:

PIRETTE En savoir plus

Nom : PIRETTE

Rôle de l'auteur:

Horloger

Date de création / Datation:

17e siècle, 1er quart

Lieu de création:

Beaune

Matière:

Laiton ; Argent

Technique:

Doré

Mesures:

Hauteur en cm : 5,6 ; Longueur en cm : 4,1 ; Profondeur en cm : 2,3

Domaine / Discipline:

Horlogerie

Situation:

Exposé

Description:

Armature, pendant et bouton en laiton gravé et doré. La frise, ainsi que le fond et le couvercle, tous deux à charnière, sont en argent gravé de sujets inspirés du barbier-chirurgien représenté dans se double fonction. Le barbier est un jeune homme et le chirurgien un homme âgé. Sur le fond et au centre, le chrirugien, caducé en main s'apprête à soigner un malade sur sa couche ; les facettes sont gravées de rinceaux de fleurs et de feuillages avec des petits personnages, porteurs des attributs de la médecine. Le sujet du couvercle du cadran représente le barbier exerçant son talent sur la chevelure d'un patient, sur les facettes, d'autres menus personnages tiennent les ustensiles nécessaires à la fonction : miroir, plat à barbe, le tout s'encadrant encore de rinceaux de fleurs et de feuillages. L'officine du barbier trouve enfin sa place au centre du cadran, à l'intérieur du cercle des heures, ce dernier toujours entouré de rinceaux fleuris et surmonté de deux enfants qui tiennent l'un un plat à barbe, l'autre des ciseaux, tandis que dans le bas, un autre enfant porte une plante médecinale. La frise, elle aussi, présente les mêmes sujets d'enfants porteurs d'objets et de inceaux. Le mouvement à foliot est classique : fusée à corde en boyau, coq chevillé et cliquet en laiton repercé, gravé de rinceaux fleuris et doré. Il est monté dans sa boîte à la manière d'une horloge de table, c'est-à-dire sans charnière, par glissement doux, et maintenu par deux verrous à ressort escamotables, situés à IX et III heures. Il est signé sur la platine : Pirette à Beaune. Il est possible que cet horloger soit Bonaventure Pirette, "orologeur" qui reçoit 20 livres pour diverses réparations faites à la maison de l'horloge de la ville d'Autun. Le décor des montres s'inspire le plus souvent de sujets mythologiques ou religieux, plus rarement de l'histoire romaine ; ce n'est qu'exceptionnellement que paraissent des sujets profanes et nous en avons ici un exempe : barbier-chirurgien, dont les deux fonctions, on le sait, étaient exercées par le même personnage aux XVIe et XVIIe siècle. (Michel Hayard)

Image:

Cliché Michel Hayard

Musée:

Musée Paul Dupuy