Retour à la recherche

Enlèvement de Proserpine - bas-relief


Numéro d'inventaire :

Ra 152

Dénomination / Titre / Désignation :

Enlèvement de Proserpine
bas-relief

Date de création / Datation :

Époque romaine

Matière :

marbre

Technique :

bas-relief

Mesures :

Hauteur en cm : 43 ; Largeur en cm : 46 ; Profondeur en cm : 4,5 ; Poids en kg : moins de 10

Collecteur :

Joulin, Léon En savoir plus

Nom : Joulin
Prénom : Léon

Date de collecte :

1897-1899

Lieu de collecte :

Villa de Chiragan : Martres-Tolosane

Domaine / Discipline :

archéologie ; sculpture ; romain

Situation :

Exposé

Description :

Les tableautins de marbre sont très rares. Ils s'inspirent du tableau peint (en grec pinax, en latin tabula) si fréquent dans les belles demeures. Celui-ci illustre le mythe grec de l’enlèvement de Perséphone (Proserpine pour les Romains). Surgissant, sur son quadrige, d'une crevasse ouverte dans un champ de Sicile, le dieu des Enfers, Pluton, enlève Proserpine, dont il est épris. La jeune femme est saisie par l’effroi de ce rapt sous le regard surpris d’une de ces compagnes. Le serpent, animal associé à Proserpine, tente d’arrêter les roues du char. Une autre compagne de Proserpine tente de couper les harnais du quadrige pour sauver la jeune déesse. Minerve, armée, affronte Mercure qui indique la route des Enfers à l'attelage conduit par un amour-cocher. L’une des attributions du dieu messager est de guider le passage du monde des vivants à celui des morts. La présence des amours s’explique par le fait qu’ils sont responsables des sentiments amoureux de Pluton envers Proserpine. L’un d’entre eux couronne le couple, montrant le mariage prochain tandis que le dernier gène Minerve dans sa tentative de sauvetage. Souad Meckrabech, 2016.

Image :

© Jean-François Peiré

Musée :

Musée Saint-Raymond