Retour à la recherche

Portrait de Cléopâtre V Tryphène - tête


Numéro d'inventaire :

Ra 80

Dénomination / Titre / Désignation :

Portrait de Cléopâtre V Tryphène
tête

Date de création / Datation :

1er siècle

Matière :

marbre

Mesures :

Hauteur en cm : 32 (tête 25) ; Largeur en cm : 21 ; Profondeur en cm : 24

Lieu de collecte :

Basse Egypte : Egypte

Domaine / Discipline :

sculpture

Situation :

Non exposé

Description :

Cette tête provient de Basse-Égypte. Elle fut rapportée en France par le général Charles François Joseph Dugua (1744-1802) qui l'avait acquise pendant la campagne de Napoléon en Égypte (1798-1801). Elle était peut-être à l'origine fixée sur une statue d'un autre matériau (bois ou stuc ?). Au-dessus de la chevelure divisée par une raie médiane, un creusement indique qu'un diadème, fabriqué dans une autre matière (stuc ?), complétait de la coiffure. Ce visage au long nez droit, aux narines bien marquées, dans le prolongement d'un front proéminent, aux lèvres charnues esquissant une expression un peu hautaine, est identifié comme étant celui de Cléopâtre V Tryphaïna, épouse de Ptolémée XII Aulète (" joueur de flûte ") qui régna sur les pays du Nil de 80 à 58 puis de 55 à 51 avant notre ère. On peut lui trouver une ressemblance avec le portrait de sa fille, Cléopâtre VII la Grande, conservé à l'Altes Museum (Staatliche Museen de Berlin). En l'absence d'une comparaison avec un portrait vraiment sûr de Cléopâtre V, une reine lagide mal connue (dont on a parfois fait l'une des sœurs de la grande Cléopâtre plutôt que la mère), l'identification du portrait du musée Saint-Raymond demeure hypothétique, même s'il est bien l'un des derniers de la longue royauté hellénistique des Ptolémées. Marie Nonclercq, d'après la notice de Daniel Cazes extraite du catalogue d'exposition « Périple méditerranéen », 2003.

Image :

© Jean-François Peiré

Musée :

Musée Saint-Raymond