Retour à la recherche

Saint Paul - tableau


Numéro d'inventaire :

91 1 1

Dénomination / Titre / Désignation :

Saint Paul
tableau

Auteur :

TOURNIER, Nicolas En savoir plus

Nom : TOURNIER
Prénom : Nicolas
Lieu de naissance : Montbéliard
Date de naissance : 1590
Lieu de décès : Toulouse
Date de décès : 1639

Date de création / Datation :

1630 vers

Utilisateur / destinataire :

de Reich, Bernard En savoir plus

Nom : de Reich
Prénom : Bernard

Matière :

toile

Technique :

peinture à l'huile

Mesures :

Hauteur : 96 ; Largeur : 71 ; Hauteur avec cadre en cm : 108.5 ; Largeur avec cadre en cm : 83 ; Epaisseur : 6

Domaine / Discipline :

Peinture

Situation :

Exposé

Description :

La formation de Nicolas Tournier, protestant né à Montbéliard, en terre de l'Empire romain-germanique, n'est pas connue. Sa présence est attestée de 1619 à 1626 à Rome mais il est possible qu'il se soit fixé en Italie quelques années plus tôt. Il est l'un des peintres caravagesques les plus importants, peignant de grandes compositions pour les familles aristocratiques, concerts, scènes de jeu, musiciens. Son sujet de prédilection est le Reniement de saint Pierre. Proche de Bertrand de Reich, trésorier du Languedoc, il réside de 1627 à sa mort en 1639 entre Narbonne, Carcassonne et Toulouse. Au cours de ses dernières années il abandonne le caravagisme au profit d'un style austère et géométrique d'une belle simplicité qui n'aura pas de descendance. Nicolas Tournier est représenté au musée depuis sa création par ses grandes compositions religieuses peintes pour la cathédrale Saint-Etienne et les Pénitents-Noirs à Toulouse au cours des dix dernières années de sa vie. L’entrée de ce tableau et de son pendant en 1991 permettait d’évoquer l’activité romaine, datée selon les recensements pontificaux entre 1619 et 1626 mais sans doute démarrée plus tôt, du peintre originaire de Montbéliard. L’association sous forme de pendants de l’apôtre saint Paul et d’un soldat démontre la perméabilité entre sujets profanes et sujets religieux dans la mouvance caravagesque. Il ne faut néanmoins pas oublier que Nicolas Tournier, dont toute la carrière s’effectua dans les terres catholiques d’Italie et du Languedoc, était né protestant calviniste dans un territoire luthérien, le duché de Wurtemberg. Or, le message de saint Paul était un exemple pour les protestants. L’expression intériorisée et néanmoins ébahie, la bouche entrouverte, est très caractéristique de Nicolas Tournier. Le visage barbu, au nez charpenté et au front ridé est semblable à ceux de plusieurs figures masculines présentes dans les salles de garde et les concerts mais ne correspond pas à un modèle précis. © Toulouse, musée des Augustins - Axel Hémery, extrait de la notice tirée du catalogue « 25 ans d’acquisitions au musée des Augustins (1985-2009) », 2009.

Image :

© Photo Daniel Martin

Musée :

Musée des Augustins