Retour à la recherche

Oenochoé


Numéro d'inventaire :

26120

Dénomination / Titre / Désignation :

Oenochoé

Date de création / Datation :

410-400 av. J.-C.

Lieu de création :

Attique

Matière :

terre cuite

Technique :

figures rouges

Mesures :

Hauteur en cm : 23,6 ; Diamètre en cm : 10,2

Lieu de collecte :

Nola

Situation :

Non exposé

Description :

Oenochoé à embouchure trilobée, lèvre débordante, col haut, panse ovoïde, pied haut et mouluré. Motif décoratif : sur l'épaule languettes pointées, sous le motif figuré oves, sous l'anse motif végétal très développé (palmettes, rinceaux, boutons de lotus, cercles pointés). La scène figurée se compose de trois personnages : de gauche à droite, une jeune femme assise, les cheveux ceints d'un cécryphale, tient un rang de perles ; une deuxième jeune femme assise, parée de nombreux bijoux, tient un coffret et montre un rang de perles à un Eros agenouillé devant elle, nu, tenant lui aussi un rang de perles. La multiplication des lignes de sol, le maniérisme des gestes des mains, le plissé bouillonnant des vêtements, sont autant de caractéristiques du "style fleuri" dont le principal représentant est le Peintre de Meidias. Le thème iconograhique d'Eros assistant aux apprêts de la toilette féminine dans le gynécée est abondamment traité à la fin du Ve siècle avant J.-C. Il apparaît alors comme une glorification du mariage, une exaltation de l'amour institutionnalisé. C'est l'image d'un adolescent ailé que donne ici le peintre. De caractère divin, il participe à l'univers féminin et contribue à créer une atmosphère de séduction idyllique. Hélène Bordier.

Image :

© Materia Viva

Musée :

Musée Saint-Raymond