Retour à la recherche

Portrait d'Agrippa Postumus - tête


Numéro d'inventaire :

Ra 342 a

Dénomination / Titre / Désignation :

Portrait d'Agrippa Postumus
tête

Date de création / Datation :

12-11 av. J.-C.

Lieu de création :

Hérault

Matière :

marbre

Technique :

ronde-bosse

Mesures :

Hauteur en cm : 27,5 ; tête 19,5 ; Longueur en cm : 16 ; Profondeur en cm : 19

Date de collecte :

1844, avril

Lieu de collecte :

Béziers : Hérault

Domaine / Discipline :

archéologie ; sculpture ; romain

Situation :

Exposé

Description :

Ce portrait d'un petit garçon d'un ou deux ans est, de tout le groupe, celui dont l'identification est la plus discutée ; ne l'a-t-on pas promenée en effet de Marcellus à Britannicus, soit sur près de trois-quarts de siècle. Sous le nom de "type Béziers-Split", on connaît aujourd'hui une bonne dizaine de répliques de l'oeuvre, la plupart d'allure enfantine comme celle-ci. Ici encore, c'est le schéma très particulier de la frange de cheveux ramenée sur le front qui permet de distinguer le personnage de quelques types voisins mais non identiques - dont ceux de Gaïus et Lucius César, qui constituent par ailleurs de bons parallèles chronologiques et stylistiques. La similitude de facture observée ci-dessus avec l'effigie d'Agrippa et celle que, pour les mêmes raisons, je suis tenté de considérer comme un portrait de Julie conduit à proposer pour le garçonnet le nom d'Agrippa Postumus. Né l'année même de la mort de son père mais après celle-ci (d'où son nom de Postumus), le jeune prince fut adopté par Auguste en 4, en même temps que Tibère, mais relégué trois ans plus tard dans une villa de Campanie où le nouvel empereur le fit assassiner dès son avènement : dernier des descendants directs du fondateur du Principat, Agrippa Postumus était en effet un éventuel rival pour Tibère. On ne s'étonnera pas de le trouver à Béziers quelques mois à peine après sa naissance ; une inscription d'Ulia, en Espagne, qui le désigne comme pup(us), ne nous rappelle-t-elle pas qu'on le représenta tout jeune, à côté de ses parents et de ses frères, dans les groupes statuaires datant de ces années décisives pour la survie du régime ? Jean Charles Balty, 2005.

Image :

© Jean-François Peiré

Musée :

Musée Saint-Raymond