Retour à la recherche

Chapiteau ionique


Numéro d'inventaire :

Ra 500 D

Dénomination / Titre / Désignation :

Chapiteau ionique

Date de création / Datation :

4e-5e siècle

Matière :

marbre

Mesures :

Hauteur en cm : 24,5 ; Largeur en cm : 30,5 ; Profondeur en cm : 30,2

Lieu de collecte :

La Daurade (ancienne église) : Toulouse [Haute-Garonne]

Domaine / Discipline :

archéologie ; sculpture

Situation :

Exposé

Description :

Ce chapiteau, très original, n'est sculpté que sur trois faces : deux présentent les larges volutes latérales caractéristiques de l'ordre ionique, sans toutefois que celles-ci naissent du bandeau horizontal habituel, la troisième un rouleau d'acanthe qui reprend aussi l'organisation du chapiteau ionique. C'est ce dernier décor qui faisait face dans l'édifice, l'autre côté étant appliqué contre le mur et de ce fait non sculpté. L'oeuvre ne peut être qualifiée pleinement d'ionique car sa corbeille s'organise à sa partie inférieure comme celle d'un chapiteau corinthien. Il s'agit donc d'une variation hybride par rapport aux ordres classiques. Un seul chapiteau de ce type est conservé au musée Saint-Raymond, mais on en connaît cinq autres (deux au musée du Louvre, deux au Metropolitan Museum de New York, un dans une collection privée). Ces chapiteaux doivent être associés aux colonnes de la Daurade à décor de vigne. Daniel Cazes, 1999.

Image :

© Jean-François Peiré

Musée :

Musée Saint-Raymond