Retour à la recherche

[Montre ovale signée P. VAISSIERE à Castres] - M...


Numéro d'inventaire :

18210

Dénomination / Titre / Désignation :

[Montre ovale signée P. VAISSIERE à Castres]
Montre

Auteur :

VAISSIERE, P En savoir plus

Nom : VAISSIERE
Prénom : P

Rôle de l'auteur :

Horloger

Date de création / Datation :

16e siècle, 2e moitié

Lieu de création :

Castres

Matière :

Laiton ; Argent

Technique :

Doré

Mesures :

Hauteur en cm : 6,6 ; Largeur en cm : 3,6 ; Epaisseur en cm : 1,7

Domaine / Discipline :

Horlogerie

Situation :

Exposé

Description :

Boîte ovale, de taille moyenne, au pourtour en argent gravé, ayant malheureusement perdu ses deux couvercles, et signée sur la platine arrière du mouvement : "P. Vaissière à Castres". Le cadran circulaire ne remplit pas complètement la face avant, laissant une assez grande surface gravée de rinceaux de fraisiers fleuris, séparant un ange portant une coupe de fruits à la partie supérieure, d'un personnage allongé, peut-être un guerrier, en bas de l'ovale. L'index en acier bleui se détache sur le centre décoré d'une scène curieuse composée de trois personnages : un vieil homme couronné assis à une table nappée, une femme debout à ses côtés, enfin un démon sur un fond de flammes, représentant un objet dont la lecture est difficile. Le pourtour de la boîte est repercé de rinceaux gravés de fraisiers fleuris dans lesquels sont couchés, chacun sur un côté, un homme et une femme nus. Le mouvement, incomplet, est à foliot, avec cliquet et coq allongé, repercés et gravés de fraisiers. Il sort de la boîte, articulé sur la même charnière que le couvercle disparu. Ce mode de montage implique une platine arrière légèrement plus petite. Le mouvement ne comporte que quatre roues, c'est-à-dire une de moins que les montres qui seront produites au milieu du XVIIe siècle. Les piliers sont tournés en forme d'amphore et le barillet fermé par un couverle fixé dans des encoches goupillées, selon une technique employée au XVIe et au début du XVIIe siècle. La fusée est très longue, à la française. (Michel Hayard)

Image :

Cliché Rodolphe Carreras

Musée :

Musée Paul Dupuy