Retour à la recherche

La Mort de saint Jean-Baptiste - partie d'un ens...


Numéro d'inventaire :

ME 31

Dénomination / Titre / Désignation :

La Mort de saint Jean-Baptiste
partie d'un ensemble de sculptures
chapiteau engagé de colonnes jumelles
relief

Auteur :

GILABERTUS En savoir plus

Nom : GILABERTUS

Rôle de l'auteur :

Attribué à

Date de création / Datation :

1120 entre ; 1140 et

Fonction d'usage :

décor d'architecture

Lieu d'util. / dest. :

Cathédrale Saint-Etienne

Matière :

pierre

Technique :

bas-relief ; taille directe

Mesures :

Hauteur : 32 ; Largeur : 55.5 ; Profondeur : 39,5

Collecteur :

DU MEGE, Alexandre En savoir plus

Nom : DU MEGE
Prénom : Alexandre

Date de collecte :

1799-1817

Lieu de collecte :

Saint-Etienne : cloître et bâtiment adjacents : Toulouse

Domaine / Discipline :

Sculpture

Situation :

Exposé

Description :

Le style de Gilabertus, auquel est attribué ce chapiteau, est aisément reconnaissable, notamment dans les figures féminines, aux cuisses fuselées, aux visages ovales, aux yeux en amande, aux longues mains aux doigts effilés, aux drapés qui moulent l’anatomie et à la grâce de ses figures, de même qu’à son souci de l’ornementation et à la finesse des détails des chevelures, des barbes et des orfrois. Gilabertus esquisse là une mutation qui, à terme, a certes conduit à la disparition du chapiteau historié mais aussi à la définition d’un nouvel art. Les figures s’affranchissent du cadre qui régit le plus souvent les compositions sculptées romanes. Les têtes et les pieds affleurent au ras de la corbeille comme si elles voulaient s’en extraire. La figure s’épanouit, prend possession de tout l’espace et répond à un canon plus naturaliste d’où sourd un sens de l’humain que la sculpture gothique va faire éclater. © Toulouse, musée des Augustins

Image :

© Photo Daniel Martin

Musée :

Musée des Augustins