Retour à la recherche

François Philippe Antoine Garipuy - buste à la f...


Numéro d'inventaire :

2004 1 207

Dénomination / Titre / Désignation :

François Philippe Antoine Garipuy
buste à la française

Auteur :

VIGAN, Pierre En savoir plus

Nom : VIGAN
Prénom : Pierre
Lieu de naissance : Toulouse
Date de naissance : 1754
Lieu de décès : Toulouse
Date de décès : 1829

Date de création / Datation :

1791 avant ; 1776-1800

Matière :

marbre

Technique :

taille

Mesures :

Hauteur : 59 ; Largeur : 47 ; Profondeur : 32

Domaine / Discipline :

Sculpture

Situation :

Non exposé

Description :

Garipuy (Toulouse 1711-1782), ingénieur et directeur des travaux publics de la province du Languedoc de 1741 à 1772, et à ce titre chargé du contrôle du canal du Midi, fut également responsable des travaux de la sénéchaussée de Toulouse (1742-53), puis de celle de Carcassonne (1753-72). Il dirigea les embellissements de la ville de Toulouse conçus par son beau-frère, l'urbaniste Louis de Mondran. Avec lui, il participa à la création du Boulingrin ovale et de ses cinq allées rayonnantes, plantés d'arbres et de parterres à l'italienne (1752).Ce fut aussi un mathématicien et un astronome distingué, élu membre de la Société des Sciences dès l'âge de vingt ans en 1731, puis membre de l'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres, dont il fut le premier directeur en 1746. Ce portrait en marbre de Vigan, plutôt bien venu, nous montre un homme au visage affable, aux traits forts et sensuels, assez éloignés de l'aspect ascétique que l'on prête parfois aux hommes de sciences. Conformément à la mode du début des années 1790, Garipuy porte une large cravate nouée autour du cou, les cheveux apprêtés en deux rangs de boucles au-dessus des oreilles et une queue de cheval attachée dans le dos par un ruban. Vigan a pu bénéficier de cette commande posthume de l'Académie des sciences, près de dix ans après la mort de Garipuy, grâce à son ancien professeur à l'école de l'Académie des arts, François Lucas. © Toulouse, musée des Augustins - Charlotte Riou, extrait de la notice tirée du catalogue « Cent ans de sculpture (1750 -1850) - La collection du musée des Augustins », 2002.

Image :

© Photo Daniel Martin

Musée :

Musée des Augustins